Association Divorce France

Parce que le divorce n'arrive pas qu'aux autres

www.divorce-association.fr

Tél : 01 45 86 29 61

Divorce de France - BP 10 380 - 75626 Paris Cédex

Association loi 1901 pour aider les personnes concernées

Accueil Divorce France > Jurisprudence du divorce > AVOIR LE DOMICILE POUR PRESTATION COMPENSATOIRE ?

AVOIR LE DOMICILE POUR PRESTATION COMPENSATOIRE ?

Envoyer Imprimer PDF

AVOIR LE DOMICILE POUR PRESTATION COMPENSATOIRE ?

Certains avocats oublient d’informer l’épouse, qu’au lieu de réclamer uniquement un capital (important) à un mari certes plus nanti qu’elle, mais sans liquidités suffisantes pour s’en acquitter, elle peut aussi avoir en paiement un droit d’habitation ou d’usufruit du domicile durant 8 ans (maxi), article 274 C. Civil...

La loi permet de panacher sa demande (un capital, plus une rente, plus un usufruit, etc.), à condition d’indiquer que l’on propose des solutions alternatives de règlement du montant réclamé de la prestation compensatoire (sans oublier de les chiffrer).

En utilisant mieux la loi, avec un peu de travail, on peut avoir autre chose que du prêt-à-porter d’avocats (souvent sans idées) à proposer au tribunal (qui ne peut trancher qu’entre ce qu’on lui propose, article 5 C. Procédure Civile).

D’autant que, souvent, si le domicile est encore en accession à la propriété, le débiteur ayant alors peu de liquidités, le paiement de la prestation compensatoire ne peut être fait qu’au moment de la vente du domicile.

Pensez à le suggérer à votre Avocat, vous obtiendrez plus du tribunal, si le défendeur dit qu’il n’a pas de liquidités !

 

 

Des Avocats Divorce cliquez sur la fleche descendante -------------->

Newsletter


© 2010 Association Divorcé(e)s de France
Mots-clés : Avocat divorce – Actualité divorce – Informations & Conseils en divorce